CY Cergy Paris 172Blanc

Id
253
La gestion de crise technologique au sein de Transilien et SNCF : quelle place pour la géomatique ?
Lecouplier Gary
31 août 2021
Mémoire M2
AZF à Toulouse, Lubrizol à Rouen, ou plus récemment l’explosion d’un stock de nitrate d’ammonium dans le port de Beyrouth sont des crises technologiques rappelant que le risque zéro n’existe pas. Lorsque de tels évènements se produisent, la gestion de crise est déterminante pour secourir les blessés, évacuer les personnes et limiter au mieux les dégâts. Depuis 2019, le transporteur ferroviaire Transilien a initié une démarche d’évaluation de la vulnérabilité de l’activité face aux menaces technologiques (industrielles, transport de matières dangereuses ou encore nucléaire). Si l’objectif d’identification des menaces a été en grande partie remplie (notamment par la réalisation d’un atlas cartographique représentant le risque technologique), la vulnérabilité peut aussi s’évaluer par l’analyse des processus de gestion de crise. Ce mémoire propose donc de répondre à la question : « que fait-on si une crise survient ? ». A travers des analyses de documents protocolaires mais également d’entretiens réalisés auprès de gestionnaires de crises et de chercheurs, cette étude cherche également à analyser l’apport des outils géomatiques et cartographiques lors de la gestion de crise, période incertaine où chaque seconde compte.
Confidentiel

Nous trouver

  • CY Cergy Paris Université, UFR lettres et sciences humaines, Département de géographie
  • Les Chênes 2, 33 boulevard du Port, 95011, Cergy-Pontoise Cedex
  • Bureau 104 - 01 34 25 64 33
  • Formulaire de contact